femme

Les contes d’Eva Luna (1999)

D’Isabel Allende

Les portraits dépeints par Isabel Allende, leur étrange présence, la qualité de l’écriture et l’atmosphère qui se dégage des Contes d’Eva Luna ont fasciné le metteur en scène de la troupe des Vilains Bonzhommes. Il a transmis sa passion à ses comédiens qui ont été conquis par les destins ensorcelants de ces personnages inoubliables. L’idée de créer un spectacle à partir de ces textes superbes a ainsi petit à petit germé dans les esprits.

Les textes d’Isabel Allende ne sont pas été modifiés mais racontés directement au public par une douzaine de comédiens vêtus de costumes évoquant les gens du voyage. Le décor est sobre : plateau vide, tentures… Une musique contemporaine aux accents de bout du monde insuffle du dynamisme aux contes et permet aux comédiens une chorégraphie cohérente et énergique.
Au dernier tableau, les comédiens installent une grande table sur laquelle ils dressent un buffet de spécialités sud-américaines et invitent le public à le partager avec eux sur des airs musicaux qui les emmènent tout le monde jusqu’au bout de la nuit.

L’ambiance ainsi créée est chargée d’émotions, d’allégresse et de gaîté, projetant les spectateurs au cœur du monde d’Eva Luna. Témoins et gardiens d’un autre temps, d’une autre manière de vivre, les portraits d’Isabel Allende introduisent ainsi le rêve et la fête.