danseuse 

Les sept couleurs du ciel (2001)

Conte de fées et de bosses

« Ensuite, venait le meilleur moment de la soirée : on s’asseyait, serrés les uns contre les autres autour du feu. Les parents racontaient des histoires pleines de diables, de géants et de petits bonshommes malins et courageux. Puis maman nous montrait du doigt les astres et les constellations et, dans sa voix, défilait tout le zoo du ciel comme un nouvel Eden peuplé d’animaux gigantesques. Et bien plus tard, quand le chiffon jaune de la lune avait effacé une bonne partie des étoiles du ciel et que le feu, presque éteint, frissonnait lui-même sous le vent frisquet venu des cimes,quand les plus petits à moitié endormis bâillaient comme des cavernes, il y avait la prière toute simple, improvisée, pour remercier l’architecte de toutes ces merveilles… »

Cette année-là, les Vilains Bonzhommes, passant au-delà du visible et des apparences, emmènent les spectateurs sur la spirale magique qui conduit de l’autre côté du ciel. Voyage à l’intérieur de soi-même, au fond de sa mémoire, de ses cauchemars et de ses rêves, à travers une suite de paysages oniriques et de représentations mentales.

L' Histoire

Clara va mourir, à soixante-cinq ans et d’une banale appendicite qui a mal tourné. Elle n’est qu’un regrettable raté statistique aux yeux de la médecine. Elle ne sent plus rien, n’entend plus rien, ne pense plus rien et s’éteint doucement. C’est du moins ce que dit le docteur. Mais jusqu’à son dernier soupir, que d’aventures dans la tête de Clara.
Emmenée par Gabriel, un guide céleste aux magiques pouvoirs, elle retrouve ses quinze ans, toutes ses facultés, ses souvenirs et les lieux préférés de son enfance. Elle y rejoint tous ceux qu’elle aurait aimé rencontrer avant le grand départ. Pour y régler des comptes, se faire pardonner ou essayer de trouver un sens à son éphémère passage sur cette planète.